Recherche : Ok Recherche avancée
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Détail
LA SOMME RURAL, ou LE GRAND COUSTUMIER ...

BOUTEILLER (Jean) et CHARONDAS LE CARON (Louis), LA SOMME RURAL, ou LE GRAND COUSTUMIER GÉNÉRAL DE PRACTIQUE CIVIL ET CANON: Composé par M. Iean Bouteiller, Conseiller du Roy en sa Cour de Parlement. Revu corrigé sur l’Exemplaire manuscrit, illustré de Commentaires & Annotations, enrichies de plusieurs Ordonnances Royaux, Arrests des Cours souveraines, singulières Antiquitez & notables Décisions du droict Romain, & autres observations. par Louys Charondas le Caron, Iuriscons. Parisien. Ensemble trois Indices des tiltres ou Rubriques, Chapitres & matières traictées tant en ladite Somme, qu’ès Comment. & Annotations , Lyon, Simon Rigaud 1621, in-8, plein vélin ivoire d’époque à fermoirs, tit. manuscrit à l’encre sur dos lisse, p. de tit. rouge et noire, vignettes, lettrines, impression avec commentaire en marge, (fermoirs manquants, épidermures et taches sur la couv. avec qq. mq., trous de vers en début et fin d’ouvrage, qq. mouillures en marge, qq. p. avec papier acidifié, rares rousseurs et piqûres), int. frais malgré les défauts soulignés, [31 ff.]-1552-[24 ff.] p.

Editeur : Simon Rigaud (Lyon)

Année : 1621

Par cette somme complète du droit français de la fin du XIVème siècle (la première édition est de 1387), B. fut un des premiers avec Beaumanoir à ouvrir la voie à l’unification du droit et à la réformation-rédaction des coutumes. L’édition ici présentée est la dernière qui ait été imprimée. Elle contient des importantes annotations de Charondas. Outre les passages fondamentaux sur les pouvoirs du Roi de France, les fondements du droit civil coutumier, il y a naturellement dans ce recueil une multitude de choses curieuses (spécialement en matière pénale) ; on ne peut s’empêcher d’en citer quelques unes - sur les personnes « refroidy de nature », les juges et avocats corrompus (p. 293) et pour terminer, (p. 1493) « destre sodomites item qui est prouvé sodomite doit perdre les coüilles pour la première fois & pour la seconde fois doit perdre le membre, & pour la tierce fois doit estre ars ». Il est à noter que Charondas, annotant cette partie de la somme rural souligne que pour lui il doit être puni de mort dès la première fois. Frappante manière de montrer le plus grand libéralisme des mœurs médiévales qu’à l’époque classique. Texte d’une grande rareté.

Prix : 1800 €
Réf. :44850
Ce livre ne vous convient pas entièrement,
vous pouvez être alerté de la disponibilité d'un nouvel exemplaire.
Créer une alerte
.