Boris MIRKINE-GUETZÉVITCH

LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE (Décembre 1943 - Décembre 1946) Textes réunis et présentés par Jean-Éric CALLON Collection de la Faculté Jean Monnet

Lieu d’édition : Paris

Année d’édition : 2019

Editeur : Éd. La Mémoire du Droit

Description : 16 X 24 cm., broché, imprimé en France avec le label « Imprim’vert® », 274 p.

Boris Mirkine-Guetzévitch, Professeur de droit Russe, avait échappé aux pogroms et à la révolution de 1917 en se réfugiant en France. Il échappa à la Gestapo en rejoignant les États-Unis à l’été 1940. Et c’est à New York qu’il fut la cheville ouvrière de la fondation, avec d’autres intellectuels français en exil, d’une revue « destinée à maintenir la flamme inextinguible de la civilisation française » : La République Française.Il y publia, chaque mois entre décembre 1943 et décembre 1946 des articles sur la situation constitutionnelle et politique de la France.Ce sont ces articles, aujourd’hui très difficilement accessibles, qui sont pour la première fois réunis et présentés par Jean-Éric Callon.Cette publication constitue un apport majeur de l’auteur de la théorie du parlementarisme rationalisé pour la compréhension des projets constitutionnels de l’après-guerre.Elle apporte également un témoignage unique du bouillonnement de la réflexion constitutionnelle de la Résistance entre Alger, Londres, New York et Paris.Ainsi, d’analyses sur la légitimité des gouvernements provisoires, en réflexions sur l’articulation du droit constitutionnel et du droit international pour la protection des droits de l’homme, Boris Mirkine-Guetzévitch nous offre une lecture captivante de la situation constitutionnelle de la France, teintée de cet existentialisme qui marqua de plus en plus celui qui fut très proche personnellement et intellectuellement de Jacques Maritain.
39 €
(Réf. 3866)

Mots clés : Seconde Guerre mondiale - Droit Droit constitutionnel Édition - Collection de la Faculté Jean Monnet

Boris Mirkine-Guetzévitch, Professeur de droit Russe, avait échappé aux pogroms et à la révolution de 1917 en se réfugiant en France. Il échappa à la Gestapo en rejoignant les États-Unis à l’été 1940. Et c’est à New York qu’il fut la cheville ouvrière de la fondation, avec d’autres intellectuels français en exil, d’une revue « destinée à maintenir la flamme inextinguible de la civilisation française » : La République Française.Il y publia, chaque mois entre décembre 1943 et décembre 1946 des articles sur la situation constitutionnelle et politique de la France.Ce sont ces articles, aujourd’hui très difficilement accessibles, qui sont pour la première fois réunis et présentés par Jean-Éric Callon.Cette publication constitue un apport majeur de l’auteur de la théorie du parlementarisme rationalisé pour la compréhension des projets constitutionnels de l’après-guerre.Elle apporte également un témoignage unique du bouillonnement de la réflexion constitutionnelle de la Résistance entre Alger, Londres, New York et Paris.Ainsi, d’analyses sur la légitimité des gouvernements provisoires, en réflexions sur l’articulation du droit constitutionnel et du droit international pour la protection des droits de l’homme, Boris Mirkine-Guetzévitch nous offre une lecture captivante de la situation constitutionnelle de la France, teintée de cet existentialisme qui marqua de plus en plus celui qui fut très proche personnellement et intellectuellement de Jacques Maritain.
3866

Fiche technique

Lieu d’édition
Paris
Année d’édition
2019
Date d’édition
2019-01-01
Editeur
Éd. La Mémoire du Droit
Description
16 X 24 cm., broché, imprimé en France avec le label « Imprim’vert® », 274 p.

Pas de commentaires client pour le moment.

Nouveau compte S'inscrire